l'association Happy Hand et son éco-lieu

La vision de l’éco-lieu

Quoi de plus adapté qu’un éco-lieu pour accueillir une population vulnérable, différente, les handi-ferrants ?

En effet, un domaine qui a pour vocation de mettre en œuvre un mode de vie collectif, écologique et équitable, avec un esprit de partage et de solidarité, de créer un milieu harmonieux et propice à l’épanouissement de chaque individu dans ses qualités et compétences propres eu égard au souci constant de placer l’homme et l’environnement au centre de tous les intérêts, ne peut qu’être exploré pour un projet visant à bâtir un handicap citoyen.

Le projet eco-lieu de Happy Hand

Chaque éco-lieu étant différent, Happy Hand présente son propre concept : une propriété à la campagne hébergeant un ensemble d’habitats à taille humaine, suffisamment vaste toutefois pour contenir :

  • un logement d’une capacité d’accueil d’au moins dix personnes dont six en situation de handicap. Que ce soit une restauration de bâtis anciens ou une construction neuve, le souci architectural reste prédominant, les exigences écologiques devant se combiner avec les principes de cohérence, d’esthétique et de conformité ;
  • des infrastructures équestres pour permettre de répondre au rôle pivot de la thérapie par la médiation animale voulue par Happy Hand mais aussi vecteurs de lien social, organes essentiels et potentiellement évolutifs vers un centre de formation ;
  • des terrains agricoles affectés à la culture biologique/permaculture, apiculture, destinés tout d’abord à la consommation pour tendre vers un fonctionnement le plus autarcique possible, mais aussi  au développement d’activités pour les résidents en fonction de leurs capacités ;
  • des salles communes d’activité pour l’accueil de jour ou séquentiel,
  • des chalets, chambres d’hôtes ou autres, pour l’accueil de touristes ou le répit de familles et d’aidants.

Modalités pratiques du premier Happy éco-lieu dans les Alpes-Maritimes

L’idée d’un éco-lieu proposant à des adultes en situation de handicap un projet de vie qui combinerait hébergement, éducation, activités thérapeutiques et de loisirs dans un milieu naturel et plus spécifiquement équestre, approprié à nombre de pathologies, serait indéniablement une heureuse alternative à l’inégalité des droits et des chances ainsi qu’une compensation certaine au handicap (loi n°2005-102).

Personnes accueillies : Des hommes et des femmes à partir de 20 ansArchivo base

Handicap concerné :
Personnes présentant une déficience intellectuelle, sans troubles graves du comportement et/ou de la personnalité, qui disposent d’une certaine autonomie mais qui ne sont pas aptes malgré tout à exercer un travail productif. Ces personnes sont orientées par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (C.D.A.P.H.).

Formules d’accueil :
3 Formules d’accueil différents :Des hébergements en foyer de vie
Des accueils de jour
Des accueils séquentiels (de type « centre aéré »), accordés ponctuellement lors des week-ends ou congés des résidents permanents.

Mode de fonctionnement :
Le fonctionnement est axé sur le principe d’habitat participatif et communautaire : partage d’espaces et de tâches domestiques communs pour les activités, repas, détente et loisirs et de chambres individuelles avec douche/wc, garantissant intimité et autonomie pour tous les « handi-ferrants », amoureux de la nature et des animaux.

Le lieu à taille humaine permet :

  • d’assurer les soutiens thérapeutiques et éducatifs idoines et nécessaires au développement des potentialités,
  • un épanouissement personnel, personnalisé et social,
  • l’inscription discrète de l’établissement dans le tissu local.

Cet endroit constituera un lieu de répit idéal pour les aidants qui pourront se ressourcer, s’amuser, apprendre et échanger, en ayant la possibilité de confier, grâce à la formule séquentielle notamment, leur « pupille » à un tiers.

En conséquence, ce concept constitue une solution alternative innovante aux textes de loi prévoyant la mise en œuvre de projets individuels des personnes en situation de handicap.

Nos objectifs et nos moyens

Objectifs :

  • Répondre à l’insuffisance de l’offre médico-sociale sur le territoire français et notamment dans les Alpes-Maritimes
  • Appliquer les textes de loi prévoyant la compensation du handicap
  • Offrir un cadre de vie propice au développement et à l’épanouissement des personnes en situation de handicap
  • Maintenir voire développer leurs acquis et leurs potentialités
  • Favoriser l’échange et la diversité
  • Promouvoir l’économie locale, solidaire et éco-responsable

Moyens :

  • Choisir et concevoir le domaine en fonction du projet d’établissement
  • Mettre en place des infrastructures adaptées aux objectifs (respect des normes, matériel pour équitation adaptée, espaces privatifs et collectifs confortables, espaces d’activité…)
  • Développer la pluridisciplinarité et le volontariat/bénévolat afin de répondre aux visées éducatives, thérapeutiques et d’insertion sociale
  • Diversifier les formules d’accueil pour élargir l’offre mais aussi pour optimiser le lieu
  • Fonctionner sur un mode « communautaire », mixte, éthique et éco-responsable (activités agricoles –potager, oliveraie, serre, apiculture…-), manuelles et éducatives
  • Mettre l’animal au cœur du projet
  • Encourager l’autonomie

 La représentation de l’éco-lieu d’Happy Hand repose d’une part sur des notions sociales et sociétales visant à bâtir un handicap citoyen et d’autre part, sur celles d’écologie et de durabilité en lien avec la nature et la médiation animale.



Vous appréciez cette page faites le savoir !
Facebookgoogle_plusmail

Contactez-nous !

N'hésitez pas à nous contacter! Nous nous ferons un réel plaisir de répondre à vos questions et besoins dans les plus brefs délais.